Création SCI

Diagnostic mérule Et puis quoi encore ?

Un nouveau diagnostic obligatoire est à l’étude, le diagnostic mérule !

Qu’est-ce que la mérule ?

La mérule est un champignon, qui se développe sur le bois puis le détruit. Ainsi, dans une maison, la mérule peut attaquer la charpente, les solives et planchers, les fenêtres...

Les cas de mérules se développent, souvent en raison de travaux d’isolation effectués. En effet, isoler est une chose, mais il faut que cette sur-isolation soit anticipée par l’utilisation de matériaux perspirant (respirant) et une ventilation adaptée (double-flux idéalement). L’absence de ventilation est en effet nuisible, en favorisant l’humidité et parfois l’apparition de parasites, la mérule notamment.

Détecter les mérules ?

Les mérules sont des champignons, ils se voient à l’œil nu. Certes, c’est comme en forêt à la chasse aux champignons, il faut savoir ce que l’on cherche pour en trouver. Mais il y a des indices : manque de ventilation, humidité.

Aussi, que faut-il mieux détecter : la présence de mérules ou l’inconfort d’un habitat mal ventilé car mal isolé ? Faut-il mieux identifier la maladie ou la prévenir ? La réponse n’est pas aussi simple. Ce que l’on peut affirmer tout de même, c’est qu’en l’absence d’urgence, mieux vaut prévenir que guérir. Mais dans l’immobilier, un placement de long terme dit-on, on vit toujours dans l’urgence (voyez l’empressement des agents immobiliers à vous faire signer).

Ainsi, en compensation, l’acheteur a l’obligation de faire subir un check-up complet à celle qu’il a choisie :
- arbre généalogique : ERNT, au minimum toujours rencontrer la belle-mère,
- radio des poumons : détecteur de fumée obligatoire,
- radio des intestins : gaz, assainissement,
- maladies vénériennes : termites, mérules,
- date de première immatriculation : CREP, au cas où plomb se cacherait sous la peinture neuve,
- taille des pieds : loi carrez en langage immobilier,
- garde-robe : la dot en quelque sorte, le DPE, pour anticiper les dépenses à effectuer dès le premier hiver...

Et on appelle ça l’amour ?

Acheter une maison comme du fromage

C’est un peu comme si, devant un fromage, on exigeait un tas de tests sur l’épaisseur de la croute, la densité des trous, l’onctuosité de la pâte, ou sa rugosité, le nombre de parfums par bouchée ... avant de se décider à l’acheter. Mais plus simplement ne peut-on pas le goûter ? Autrement, avec ceci, on dégustera une bouteille de vin dont l’étiquette ne permettra même plus d’en voir la couleur.

Sommes-nous devenus à ce point incapables de savoir ce qui est bon pour nous ?

Ils prennent la santé publique, alors moi je prends Jung. Dans son Essai d’exploration de l’inconscient, il écrit : "l’homme contemporain soutient sa croyance au prix d’un remarquable défaut d’introspection. Il ne voit pas que, malgré son raisonnement et son efficacité, il est toujours possédé par "des puissances" qui échappent à son contrôle. Ses dieux et ses démons n’ont pas du tout disparu. Ils ont simplement changé de nom. Ils le tiennent en haleine par de l’inquiétude, des appréhensions vagues, des complications psychologiques, un besoin insatiable de pilules, d’alcool, de tabac, de nourriture, et surtout par un déploiement impressionnant de névroses."

A cette énumération, on peut ajouter : le besoin de diagnostics immobiliers.



Plan du site | Annonce légale | Expert-comptable | Avocat | Emprunt | Loi Pinel | Autres sites | Légal | Contact