Création SCI

Frais agence pour location

Aujourd’hui sur les locations, les honoraires des agences immobilières sont fixes. Depuis la loi Alur, ces honoraires sont variables en fonction de la surface louée.

But recherché par le gouvernement

Meilleur service, justice, égalité... Ne cherchez pas, l’unique objectif de cette loi est de réduire le montant des frais d’agence pour les locataires.

Ces frais représentaient en moyenne un mois de loyer, désormais ils doivent ne représenter qu’un demi-mois.

Calcul des honoraires au mètre carré

Les honoraires au mètre carré seraient variables en France selon la zone dans laquelle se trouve le bien immobilier à louer :
- 12€/m² dans les zones les plus tendues (Paris et banlieue ouest),
- 10€/m² dans les autres grandes agglomérations,
- 8€/m² dans le reste de la France.

Pour ce montant d’honoraires, le locataire rémunère l’agence pour :
- lui faire visiter le bien à louer,
- rédiger le bail.

L’état des lieux quant à lui ne peut pas être facturé plus de 3 euros / m².

Frais agence partagés

Le montant maximum des frais d’agence selon le barème précédent est celui du locataire. Le propriétaire bailleur quant à lui devra payer le même montant d’honoraires à l’agence qu’il a choisi. D’une façon générale, le locataire ne peut pas payer plus de frais que le propriétaire.

En conséquence, si le propriétaire refuse de payer son agence au-delà d’un certain montant, l’agence ne peut pas se retourner vers le futur locataire pour lui demander de compléter. Au final, le montant total des honoraires de l’agence se trouvera limité. Celle-ci aura alors le choix d’accepter ce bien en location ou non...

Exemple de frais d’agence

Si l’on considère un studio de 25m² mis en location à Paris par une agence, qui se charge des visites, du bail et de l’état des lieux. Les frais d’agence pour le locataire de ce studio sont plafonnés à :
Frais agence = 25m² x (12 + 3)
Total locataire = 375 euros.

Le propriétaire devra payer la même somme à l’agence.

Ce montant de frais représente effectivement environ la moitié d’un mois de loyer, un peu plus peut-être pour les appartements de mauvaise qualité, et plutôt moins dans les très beaux quartiers...

Honoraires au mètre carré

Les honoraires des agences immobilières variables sur les locations, c’est une chose, encore fallait-il choisir la bonne variable.

Le prix, comme pour les honoraires demandés sur une vente, aurait permis de tenir compte de l’emplacement, de la qualité du bien loué et surtout des possibilités financières des locataires et de leurs difficultés potentielles à accéder à un logement.

En effet, le locataire d’un trois pièces de 50m² dans les beaux quartiers de Paris (à 12€/m²) paierait les mêmes frais d’agence que les locataires d’un deux pièces de 60m² à Aubervilliers (à 10€/m²). C’est totalement ridicule, dans la mesure où le problème d’accès au logement se pose très différemment pour le foyer qui recherche un appartement à tout prix proche de Paris sans pouvoir se montrer difficile sur sa situation que pour celui qui limite sa recherche au 7ème et 16ème arrondissements de Paris.

Ensuite, pour un logement de surface identique situé dans une même zone, des honoraires d’agence identiques que le bien soit parfaitement distribué, refait à neuf, dans une copropriété luxueuse, ou totalement insalubre est là encore absurde.

Et qui voudra s’occuper des studios de 15 ou 16 m². Passer une annonce, répondre à des demandes nombreuses, organiser des visites... pour moins de 400 euros d’honoraires ! Mais, à Paris, ce n’est même pas le prix du déplacement d’un plombier appelé en urgence.

Au fait, la loi Alur, elle va bientôt s’occuper des plombiers parisiens ?



Plan du site | Annonce légale | Expert-comptable | Avocat | Emprunt | Loi Pinel | Autres sites | Légal | Contact